Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : affaire-de-gout - JACMETRON
  • affaire-de-gout - JACMETRON
  • : Les gens que j'aime se retrouveront sur ce petit blog. Pardon pour ceux qui n'y sontpas encore .
  • Contact

CONTACT

contact@affaire-de-gout.com

Cher visiteur du site, vous avez une suggestion

ou une bonne adresse que vous aimeriez retrouver ici

contactez-moi par le lien ci dessus.

Merci d’avance.

Rechercher Dans Le Site

BLOGAMIS

Journal d'un Epicurien et de sa Mona

index

Ne faîtes pas aux truies ce que vous ne voulez pas qu’on vous fît.
Lépicurien vous a transportés à Rome en compagnie de Trimalcion. Si les Gaulois avaient un faible pour les sangliers, selon Astérix, les Romains préféraient le cochon. Et sur les tables les plus raffinées de Rome, un met de choix était régulièrement servi. C’est la vulve de truie farcie. Pline dans son Histoire Naturelle rapporte qu’il préfère celles prélevées sur des truies qui n’ont eu qu’une portée alors que d’autres les préfèrent lorsque la cochonne a mis bas plusieurs fois. Pour certains, seule une truie nullipare[1] peut donner du plaisir (si j’ose dire).

LE  BLOG D'OLIF

olif.JPG

Petit lexique de savoir-boire à l'usage des agueusiques, des geeks et des non-comprenants
Ce petit lexique de savoir boire est probablement aussi superflu qu'un dictionnaire destiné à l'élite et aux bien nantis.Mais il ravira sans aucun doute tous ceux qui ont perdu l'usage de leurs papilles ou de leur cerveau, ainsi que ceux qui suivent, de près ou de loin, les gesticulations du petit monde du vin sur l'internet. Les costumes sont en tweed et les décors sont de Roger Hart Desproges (les photos ont été prises lors de sa tournée d'adieu).

vinetchere-copie-1.JPG

Trois champions français de l’huile de noix récompensés au Concours général agricole 2012

Les noyers constituent le second verger de France après les pommiers Le palmarès du Concours général agricole livre ces jours ci,  ses dernières cuvées de produits médaillés. Entre tous les piments d’Espelette, les vins, les huiles d’olive, les vanilles, les cidres, les bières, les huîtres… que vous retrouverez cités sur le site du concours, je ne résiste pas à l’envie de mentionner les huiles de noix.

Noix et huile de noix du Périgord ont une appellation d'origine contrôlée 

Promue par David Servan Schreiber dans son livre Guérir.

Articles Récents

Mes VIDEOS

Les vidéos de JACMETRON sur Dailymotion

WIKIO

17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 12:48

 

 

Ce matin, visite chez mon ami Claude, jardinier amateur qui a récolté une pomme de terre de 1.340Kg dans son jardin.

Des comme cela il n’en faut pas beaucoup pour en faire une douzaine ! (de pommes de terre évidement )

20120917_115238--Copier-.jpg

20120917_115158--Copier-.jpg

Repost 0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 12:23

Après un triste repas à l’Epicurien, direction Cressia, voir L'Atelier Jardin, recommandé par : le livre «  Jardins et jardiniers de Franche Comté. »

jardins--Copier-.jpg

Le GPS nous y emmène par des petites routes agréables, devant l’atelier jardin, la porte est grande ouverte, on entre personne, on appelle, personne ne répond, on avance et on voit un jeune homme taillant une haie qui se présente comme le fils de la maison, on lui demande si l’on peut visiter, non-dit  il le jardin est fermé ! mais si vous voulez vous pouvez jeter un œil. On jette donc un œil pendant deux minutes environ, puis on allait repartir quand il vient vers nous en disant : j’ai oublié de vous dire la visite c’est 3.50€ par personne.

Pour le petit peu que l’on a vu ça fait cher de la minute !

C’est soit disant un jardin remarquable, en tout cas pas pour l’accueil !!

20120905_155351--Copier-.jpg

 

20120905_154148--Copier-.jpg20120905_154411--Copier-.jpg

On lui donne donc 7€ et on repart mécontent d’un si mauvais accueil.

Décidément, c’était une journée  « sans » comme on dit.

Heureusement tout le monde n’est pas comme cela dans le sud du Jura.

 

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 17:55

 

Retour à RENEVE aujourd’hui 10 Juillet 2012 et quelle déception pour nous, le magnifique « Jardin d’Odile » n’est plus !!!

Après divers problèmes de santé, Dominique qui avait repris la relève d’Odile pour l’entretien et l’aménagement de ce très beau jardin en a été privée, le jardin a disparu, et il nous reste que ces quelques photos et ce petit film pour nous en souvenir.

Ce jardin avait été distingué par l’émission

« Silence ça pousse » sur la 5

par Stéphane Marie, le jardinier bien connu des amateurs de botanique et de belles plantes.

 

 

 

 

 Ce jardin a été crée à partir de 1995. Un parc paysager du XIXème

 offre un écrin de verdure et de  fraîcheur. On y trouve mélèze, Métasequoia,

  rênes, bouleaux, Liquidambar. D'une superficie  de 3000m2 de "style anglais",

 arbustes et vivaces s'y mêlent naturellement.
 Crée et entretenu par la locataire, il est aujourd'hui le lieu de rencontres

  inattendues  et enrichissantes : expositions de peinture, moments musicaux, conférences..

 De nombreux oiseaux y trouvent refuge : sitelle, chardonneret, martin- pêcheur .,.

  il est aussi un garde manger idéal pour les écureuils, et les grenouilles y trouvent l'eau
  et l'humidité dont elles ont besoin.

Quand au dessin de ce jardin, il a dû tenir compte de trois éléments incontournables :

la présence de nombreux arbres déjà âgés sur un terrain humide, en partie inondable,
a guidé le choix des végétaux et le déroulement des plates-bandes
du fait des nombreuses racines et de l'ombrage.

 

la maison d'habitation : elle donne par sa seule présence un certain caractère au site.

 

la situation : ce jardin regarde la plaine de la Vingeanne qui appelle un style naturel.

 

LE PLATANE

Agé de 250 à 300 ans d'une circonférence de 6m à 1m du sol.

Bien qu'en dehors du jardin cet arbre vénérable impose sa ramure alentour.
LE VIVIER

Antérieur à 1838 (relevé cadastral) il a perdu aujourd'hui sa fonction première,

mais participe pleinement à l'agrément du jardin.
LA PERGOLA

Support en ferronnerie d'une longueur de 13m, les rosiers "New Dawn" et "Toby Tristan" s'unissent dans leur couleur délicate, rose dragée et blanc, renforçant ainsi

l'impression de profondeur.

Le regard va ensuite sur "Complicata" éclatant d'un rose soutenu puis s'arrête sur une modeste gloriette.
 LA GLORIETTE BLEUE

Construite en simple treillage de bois, elle abrite de nombreuses potées saisonnières

et permet une halte agréable à l'ombre des bouleaux où un jardin de sous-bois s'est

naturalisé : mousses, fougères, anémones, muguet et lierre des bois.

De nouvelles perspectives s'offrent au regard, au loin se laisse admirer l'imposante

ramure du platane.
LA PELOUSE

Une partie du jardin a été conçue de façon plus formelle pour répondre à la maison

d'habitation, construite fin XVIleme début XIXème sur l'emplacement ­d'un château fortifié

détruit par incendie.

L'esprit "jardin à la française" est- donné par la rectitude et la symétrie de

trois rectangles de gazon taillé eh tapis, se détachant de la pelouse qui les entoure

et marqués à chaque angle, d'une boule de buis.
LE Métasequoia

Planté dans les années soixante, ce conifère caduque a pu prendre ses aises

et profiter de la situation qu'il préfère : soleil et humidité.

On peut remarquer son écorce saumonée et douce au toucher.
LA "PRAIRIE"

En cours d'aménagement, cette partie du jardin se veut plus sauvage, elle bénéficie

déjà de la présence de frênes, Liquidambar, Métasequoia,bouleaux et

charmes, elle s'enrichira d'essences à écorce décorative.

Le chemin en herbe rase ponctué de touffes de graminées friandes de terre

humide conduit à une hutte d'osier vert, puis au potager des enfants.
LE POTAGER

Cultivé par les élèves de l'école de Renève, ce jardin de fleurs et légumes se veut

un lieu d'apprentissage et de rencontres, créant une dynamique., intéressante

pour le village, ouvrant aussi le foyer Occupationnel à de nouveaux échanges.

Ce projet a été soutenu par l'association des Parcs de Jardins de Bourgogne.
LES PLATES-BANDES

Elles cheminent et bordent des allées engazonnées. L'humidité ambiante

apportée par un ruisseau qui traverse le jardin, favorise une végétation luxuriante

et profite à des vivaces dont le feuillage est à lui seul un ravissement

dans sa forme, sa couleur ou sa texture :

Rodgersia, ligulaire Hosta, eupatoires, pétasites, myosotis du Caucase et fougères.

Des arbustes choisis pour leur floraison ou leur fruits viornes,

Hydrangea rosiers anciens ponctuent les plates-bandes.

Des arbres choisis pour leur architecture ou leur écorce (Cornus contreversa,

Prunus Serrula) s'abritent sous de "vieux arbres". 

Repost 0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 17:54

 

 

En passant  à Monaco, Patricia et Bruno, deux amis amoureux  

de plantes et de jardins ont fait ces très belles photos.

 

Photo0097--1024x768-.jpg
 Photo0094--1024x768-.jpg
 

A flanc de falaise, le jardin exotique de Monaco offre

un très beau panorama sur la Principauté

et les côtes françaises et italiennes.

Il regroupe un millier d’espèces de cactées et

des plantes "succulentes"

aux tailles gigantesques.


 DSCN0425--1024x768-.JPG
 DSCN0421--1024x768-.JPG
 

Les plantes succulentes sont des végétaux

ayant développéplusieurs adaptations à des climats secs,

dont la plus spectaculaire

est celle de posséder un organe (feuille, tige)

hypertrophié stockant des réserves d’eau.

Les cactées (ou cactus)

constituent la famille la plus représentative de cet ensemble.

Elle se singularise par l’absence de feuilles

remplacées par des épines.

Malgré leurs formes extravagantes,

ce sont des plantes à part entière

produisant régulièrement des fleurs afin de se reproduire.


 DSCN0417--1024x768-.JPG
 DSCN0416--1024x768-.JPG
 DSCN0408--1024x768-.JPG
 

Le Jardin Exotique qui était un simple Jardin Communal

est devenu, au fil des années,

un jardin botanique de renommée internationale.


 DSCN0406--1024x768-.JPG
 DSCN0398--1024x768-.JPG

 DSCN0395--1024x768-.JPG

 

Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 12:58
« Classés jardins remarquables en 2004 »

A 30 Km de Dijon dans la vallée de l’Ouche, à l’accueil une charmante dame
 vous explique le jardin et le Château avant de vous lâcher sur 8 hectares
de nature  diversifiée, ouvragée et formidablement entretenue.

Au Château j’ai vu l’exposition de Valérie Anne Dupond, sujet de l’article précédent.

Les tilleuls de la cour d'entrée qui vous accueillent et qui vous invitent à passer
sous le porche pour accéder au potager savamment ordonné et judicieusement
 planté pour jouer avec les saisons. 

Puis longeant les lisières, vous atteindrez l'étang où cygnes, canards et oies
 semblent trouver l'endroit tout à fait à leur goût. Suivez alors la rivière, traversez-la
 et admirez le bosquet, la prairie ou encore la clairière... terrasses en pierre sèches,
sentiers aménagés agrémentent votre promenade.

 

 
 
 
 
 
 
 
  SEQUOIA de 180 ans  Circonférence 6,10m
 
 
L'église de Barbirey vue du parc
Repost 0
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 18:25

Emerveillés par ce jardin l'année dernière, nous y sommes retournés, en fait d'Odile c'est Dominique , une dame très gentille,  jardinière dans l'âme qui vous accueille et vous fait visiter ce magnifique jardin. Elle s'occupe de tout, des plantations et de l'entretien des arbres, arbustes et fleurs.
voici son l'adresse et quelques photos.

 
   


Rue de la Fontaine -21310 RENEVE
03.80.47.76.24 ou 06.28.73.51.36
(A DIJON prendre la direction GRAY
A RENEVE, prendre la direction Foyer Occupationnel

Ouverture


Du o1 mai au 3o septembre



Samedi de14.hoo à 19hoo


Dimanche et jour férié de 1ohoo à 19hoo

Entrée
3€ à partir de 12 ans


JARDIN D'ODILE la vidéo

Ce jardin a été crée à partir de 1995. Un parc paysager du XIXème offre un écrin de verdure et de  fraîcheur. On y trouve mélèze, Métasequoia, frênes, bouleaux, Liquidambar. D'une superficie  de 3000m2 de "style anglais", arbustes et vivaces s'y mêlent naturellement.
 Crée et entretenu par la locataire, il est aujourd'hui le lieu de rencontres inattendues et enrichissantes : expositions de peinture, moments musicaux, conférences..
De nombreux oiseaux y trouvent refuge : sitelle, chardonneret, martin- pêcheur, il est aussi un garde manger idéal pour les écureuils, et les grenouilles y trouvent l'eau et l'humidité dont elles ont besoin.

Quand au dessin de ce jardin, il a dû tenir compte de trois éléments incontournables :

la présence de nombreux arbres déjà âgés sur un terrain humide, en partie inondable,a guidé le choix des végétaux et le déroulement des plates-bandes du fait des nombreuses racines et de l'ombrage.

la maison d'habitation : elle donne par sa seule présence un certain caractère au site.

la situation : ce jardin regarde la plaine de la Vingeanne qui appelle un style naturel.

LE PLATANE

Agé de 250 à 300 ans d'une circonférence de 6m à 1m du sol. Bien qu'en dehors du jardin cet arbre vénérable impose sa ramure alentour.
LE VIVIER

Antérieur à 1838 (relevé cadastral) il a perdu aujourd'hui sa fonction première, mais participe pleinement à l'agrément du jardin.
LA PERGOLA

Support en ferronnerie d'une longueur de 13m, les rosiers "New Dawn" et "Toby Tristan" s'unissent dans leur couleur délicate, rose dragée et blanc, renforçant ainsi l'impression de profondeur. Le regard va ensuite sur "Complicata" éclatant d'un rose soutenu puis s'arrête sur une modeste gloriette.
 LA GLORIETTE BLEUE

Construite en simple treillage de bois, elle abrite de nombreuses potées saisonnières et permet une halte agréable à l'ombre des bouleaux où un jardin de sous-bois s'est naturalisé : mousses, fougères, anémones, muguet et lierre des bois. De nouvelles perspectives s'offrent au regard, au loin se laisse admirer l'imposante ramure du platane.
LA PELOUSE

Une partie du jardin a été conçue de façon plus formelle pour répondre à la maison d'habitation, construite fin XVIleme début XIXème sur l'emplacement ­d'un château fortifié détruit par incendie. L'esprit "jardin à la française" est- donné par la rectitude et la symétrie de trois rectangles de gazon taillé eh tapis, se détachant de la pelouse qui les entoure et marqués à chaque angle, d'une boule de buis.
LE Métasequoia

Planté dans les années soixante, ce conifère caduque a pu prendre ses aises et profiter de la situation qu'il préfère : soleil et humidité. On peut remarquer son écorce saumonée et douce au toucher.
LA "PRAIRIE"

En cours d'aménagement, cette partie du jardin se veut plus sauvage, elle bénéficie déjà de la présence de frênes, Liquidambar, Métasequoia,bouleaux et charmes, elle s'enrichira d'essences à écorce décorative. Le chemin en herbe rase ponctué de touffes de graminées friandes de terre humide conduit à une hutte d'osier vert, puis au potager des enfants.
LE POTAGER

Cultivé par les élèves de l'école de Renève, ce jardin de fleurs et légumes se veut un lieu d'apprentissage et de rencontres, créant une dynamique., intéressante pour le village, ouvrant aussi le foyer Occupationnel à de nouveaux échanges. Ce projet a été soutenu par l'association des Parcs de Jardins de Bourgogne.
LES PLATES-BANDES

Elles cheminent et bordent des allées engazonnées. L'humidité ambiante apportée par un ruisseau qui traverse le jardin, favorise une végétation luxuriante et profite à des vivaces dont le feuillage est à lui seul un ravissement dans sa forme, sa couleur ou sa texture : Rodgersia, ligulaire

Hosta, eupatoires, pétasites, myosotis du Caucase et fougères. Des arbustes choisis pour leur floraison ou leur fruits viornes, Hydrangea rosiers anciens ponctuent les plates-bandes. Des arbres choisis pour leur architecture ou leur écorce (Cornus contreversa,Prunus Serrula) s'abritent sous de "vieux arbres". 

Repost 0